Archives de catégorie : Expositions à l’Illustration

Les expositions que j’organise à l’Illustration Bar – Lille.

La poésie s’expose, la vie explose !

Depuis le 14 février 2017, quelques unes de mes peintures sont exposées à l’Illustration 18 rue Royale à Lille l’exposition s’intitule : « Couleurs et Légendes »

Peintures - Femme - Chimères - Animaux

Couleurs, liberté intérieure, contes, mythes et légendes sont au cœur de mes œuvres.
Peintures et sculptures font état d’un monde où l’imaginaire éclate dans toute sa singularité, révélant « passages » et sensibilité profonde à l’inconnu… Elles nous emmènent dans un ailleurs, apportent de l’étrange, du rêve, de la poésie, de l’inattendu et une autre vision du monde !

Air Braderie à l’illustration

Un air de braderie à l’illustration ?
On arrive !
Et dans mes cartons il y a des objets porte-bonheur, des céramiques, des images pour rêver et ma curiosité pour fouiller parce que pendant tout le week-end nous serons quelques un(e)s à déballer !!!
Soyez les bienvenus !
Ça se passe à l’étage de l’illustration au 18 rue Royale à Lille

Jubilation « s » à l’Illustration

 

Jubilations - bleue - Peinture

JUBILATION « S » à l’Illustration
La nouvelle exposition que je propose à l’illustration bar est pleine de cette belle énergie qui me traverse. J’y partage sous le titre de : – JUBILATION « S »- des éclats de rire et des éclats de voix, mais  aussi un flash de souvenirs : expression de visions embrumées ou même un peu sensuelles… une exposition sous le signe du plaisir !

Une photo de l’accrochage : personnellement, moi, sur une échelle je ne répondrais pas au téléphone mais certains sont plus intrépides que d’autres…

Richard au téléphone

Richard au téléphone !?!

Une vue du premier mur ! Le mieux est encore d’aller voir sur place à l’Illustration devant un petit café, ça le fait !

Vue d'ensemble d'un des murs

Vue d’ensemble d’un des murs

 

Maggga aka Magali Choquel

Depuis début juillet Magali Choquel expose à L’illustration voici un extrait de la présentation qu’a ma demande, elle m’a transmise.

Son expo lui ressemble, fraiche et pleine d’élan, à voir jusque septembre

En plus, chaque toile vendue reverse 5% à la ligue contre le cancer et jusqu’en septembre 5% au projet   » girls on fire  » de 3 femmes pompiers d’Armentières

PETITS ÉCRIS SUR MAGGGA :

Par Magali Choquel, synthétiquement :

Mon travail consiste à représenter symboliquement le lien qui nous unit au monde, ou celui qu’il nous appartient d’inventer.
C’est par le prisme de la couleur, de ses métissages et de ses contrastes que je cherche à mettre en forme des émotions identitaires universelles, tissant le pluriel au singulier, le singulier au pluriel, vous invitant alors à la pensée… paradigme d’une poésie universelle.

Magali Choquel

Par d’autres :

« Le bazar coloré de Maggga se propulse, s’écoule sur la toile comme s’écoulerait un dessin de môme Son bad painting faussement naif est pourtant bien loin du jardin d’enfant. Jardin d’eden, jardin d’humain jardin d’enfer, les lignes de maggga s’entortillent en lignes de forces en lignes de failles. A la croisé des mondes, l’artiste nous ouvre de nouvelles perceptions. » Rollingman poète et slameur

« Des doigts de Magali
Des doigts de Magali s’envolent des oiseaux Des cerfs volants de sang en perles de crachat Et des fleurs omnivores abreuvées aux cheneaux Jardinière d’Eden sa main les détacha Des saveurs d’une menthe aux couleurs du piment Ma terreur délicieuse pieuvre ornée de rubis Basculant comme au soir de mes enivrements Maëlstrom azuré dans mon lit se creusant Contempler ce qui naît des doigts de Magali C’est sniffer une ligne allumée de Kerouac Dérouler le rouleau de la route en folie Visiter des planètes en un vaisseau foutraque Des doigts de Magali s’envolent des oiseaux … » FELIX BOULé . critique littéraire et poète

R.H.V. :
Radiographie d’une Horde de Valses
Réminiscences en hypothèses Voltaiques
Révolte Habitée de Visions
Réécriture pour un Hors-jeu Viscéral
Résistance de Haute Voltige
Récolte d’Heures de Vols
Royaume, Hacienda, Vecteur,
Résonnance, Hachures, Vrille,
Reliure, Habillage, Valises,
Recueil, Hectar, Voix,
-R-EPEINDRE, -H-ALETANT TOUTES -V-ERITES,
Reverse Home Vidéo by Maggga

Magali Choquel

LES SIXIEMES CONTINENTS :
 » Quand tu prendras la mer
Elle sera sémaphore
Quand tu verras la terre
Elle deviendra le port
Quand t’auras plus le ciel, elle sera ton étoile
Comme un point de lumière vient éclairer la toile

De peintures en dessins, on dessine nos vies
On s’ébat dans les seins, dans les seins on s’écrit
On crie tout notre amour à ceux qui n’entendent pas
A chanter sur les toits, sûr qu’on cherche sa voie

Elle fera couler ruisseau quand t’auras plus les armes
Quand tes yeux n’auront plus, oui, qu’à sonner l’alarme
Quand l’horizon devant ne sera que la plaine
Elle deviendra colline, elle deviendra la cime

quand tu chercheras trop, oui, à quoi tout ça rime
Quand t’auras tout vendu, ton âme et ta sublime
Elle te fera les gestes qui font les poésies
Et puis qui sait dedans, oui ce qui fait la vie

Qu’importe les chemins, que nous prendrons ensembles
Qu’importe sous quels cieux seront nos mains qui tremblent
Et puis si la vieillesse vient frapper à la porte
C’est qu’on aura vaincu ce temps qui nous escorte
Je serai avec toi combattant impossible
Je t’apprendrai à voir ce qu’on garde invisible
Et s’il faut que chaque jour je devienne soleil
Pour éteindre la nuit, pour éclairer ton ciel

Oui nous serons rois demain mon amour toi et moi
J’irai chercher de l’or pour chacun de tes doigts
Et quand les océans te monteront aux cils
J’irai au fond des mers du noir de tes pupilles
Et s’il faut que chaque jour je devienne soleil
Pour éteindre les nuits, pour éclairer ton ciel

Nous serons rois demain mon amour toi et moi
J’irai trouver de l’or pour chacun de tes doigts
Et quand les océans viendront noyer nos terres
Nous suivrons les printemps, nous suivrons la lumière

Oui quand les océans viendront noyer la terre
Nous serons le printemps, nous serons la lumière… » Damien.Saez

Maggga à son vernissage

Maggga à son vernissage

ALLÉGORIE POUR UN AVEU :
« tout le monde dit ça.. je voudrais dire autre chose »
Serge Gainsbourg.

Voyage de papier

Brice et Cecile

Cécile Boudeulle et Brice Dumas sont partis 3 mois au Japon l’année dernière pour dessiner.

Brice plutôt avec de l’encre de Chine et des pastels gras. Cécile à l’aide de tampons gravés dans des gommes et des empreintes de végétaux, et à partir de textiles comme le feutre de laine. Tout le long de ce voyage ils ont fait un très beau blog où ils ont partagé leur périple il s’intitule : Voyage de papier

Brice et Cécile - Exposition - Dessins - Gravures - Laine feutrée

L’objectif final est d’en faire le livre de leur voyage. En attendant, je les ai accueilli, tout est sur les murs de l’Illustration ! Et il y a beaucoup à voir.

Dépaysement garanti !

Brice et Cécile

Un nouvel accrochage !

 

Paroles Perdues - Peintures - Expositions

Paroles Perdues

Cette fois c’est le rez-de-Chaussée de l’Illustration que j’ai investi. Après des années sans pouvoir accrocher dans cet endroit, voilà que j’en ai à nouveau l’opportunité jusque début mars. Du coup j’ai 2 expos au même endroit, puisqu’à l’étage il y a encore : « à manier avec précaution ». Je démarre l’année 2014 avec ce plaisir !

À manier avec précautions

Depuis 17 ans que je partage ce lieu d’expo avec la centaine des artistes et amis qui m’ont sollicitée, pour la première fois depuis 2008, j’expose à nouveau à l’illustration. J’y propose une série d’oeuvres subtiles et exigeantes qui sollicitent le meilleur de nous même pour nous emmener dans un univers sans faux semblants et déroutant de vitalité.

Exposition à l’illustration bar à Lille, 18 rue Royale du 7 mai au 30 juin 2013

Dessin, Encre, Aquarelle

Alice et Leuk.

Parfois la différence entre l’insondable néant et une palpitation de vie ne tient qu’à la précision d’une goutte d’eau chargée de pigment, à un trait, à la texture d’un papier… et pour peu qu’on y soit sensible le reste devient énergie.