Archives de catégorie : Activités

Toutes activités et les expositions : celles que j’organise comme celles auxquelles je participe

Avec Kossi Traoré, la magie du bronze

Être en mesure de faire des collaborations entre artistes est une chance inestimable. J’ai pu encore le vérifier l’été dernier quand j’ai travaillé avec l’artiste sculpteur Kossi Traoré (http://www.kossitraore.com) pour créer quelques sculptures en bronze à partir de certaines de mes céramiques.

Trois sculptures en céramiques
Inspiration : trois de mes sculptures en céramiques

Kossi est originaire du Burkina-Fasso

Il vient de Bobo Dioulasso où la technique du bronze est transmise de père en fils depuis la nuit des temps. Cette technique, dite à la cire perdue, comporte les étapes suivantes :

D’abord, la création de la sculpture originale en cire d’abeille :

Ensuite, la réalisation d’un moule en banco autour de la sculpture :

Un fois le moule parfaitement sec, il est cuit et la cire s’en échappe, laissant son empreinte en négatif dans le moule :

Puis arrive la partie la plus extraordinaire du processus : Le bronze est porté à sa température de fusion (1200°C) dans un four qui peut être creusé à même le sol. La chaleur est alors fournie par un feu de charbon activé par un ventilateur fabriqué localement. Ici c’est un four qui ressemble beaucoup aux fours à Raku. Il est alimenté par du gaz en bonbonne. Quand il a atteint la bonne température le bronze en fusion est coulé dans le moule.

Ensuite, le moule de banco est cassé pour libérer la sculpture. Il faudra encore effectuer les finitions, dont la patine, qui lui donneront son aspect définitif.

C’est un procédé magique.

Pratiquer cette technique avec Kossi est simple, agréable et stimulant. En quelques jours j’ai réalisé de magnifiques oeuvres et j’en ai sublimé d’autres. J’ai un peu vécu un rêve quand même….

La sculpture que l’on aperçoit dans la description du processus. Elle est réalisée à partir du moulage d’une sculpture en céramique

J’ai réalisé les deux sculptures ci-dessous directement à la cire, sur inspiration de mes céramiques. Leur tirage est donc unique.

Cette pratique est un plaisir, mais ne nous y trompons pas. C’est une vie entière de savoirs-faire.

Que dis-je ? Ce sont des générations qui se sont transmises les expériences qui constituent ce savoir-faire précieux. Et cela comprend des techniques qui permettent de travailler le métal de manière autonome et précise, avec très peu d’équipement. Et Kossi est un merveilleux pédagogue.

Ici, dans un festival à Noyelles Godault dans les hauts de France.

J’espère avoir réussi à exprimer un peu la mesure de ces moments exceptionnels où j’ai pu partager une technique ancestrale, ingénieuse et élégante. N’hésitez pas à visiter le site de Kossi. Ou même à le contacter. C’est un artiste rayonnant d’une très belle énergie et réellement très généreux de son art  !

http://www.kossitraore.com

Exposition « Méditation » au bar L’Illustration

Les dessins figurants dans cette exposition, ont été créés pendant la crise sanitaire qui nous a affectée en 2020 et 2021. Ils sont exposés au bar L’Illustration 18 rue Royale à Lille, dès sa réouverture après le confinement, dans la mesure où, c’est ici que se trouve mon atelier et j’aime y montrer mon travail, avant qu’il ne sorte vivre sa vie, que ce soit à la galerie Florence Collections à Wazemmes où dans d’autres lieux d’exposition.

Vue d’un des murs de l’exposition à l’Illustration

Mais, extraordinairement, ces dessins n’ont pas été réalisés ici.

Pourtant, j’apprécie particulièrement de travailler dans cet atelier, j’ai coutume d’y passer des heures partageant la vie du bar sans y être. L’odeur du café fraichement moulu, les rires qui fusent, les conversations, la musique que j’entends quand une porte s’ouvre tissent une atmosphère vivante et rassurante qui stimule mon imagination. Mais durant la période que nous venons de traverser, il en était tout autrement. Il n’y avait plus de rires, ni de conversations rien…

Malgré les quelques projets que j’ai pu réaliser, et avec tous les lieux d’exposition fermés je me suis vite sentie comme qui dirait, un peu vacante pour ne pas dire désoeuvrée, surtout quand sont venus les premiers frimas de fin d’automne. 

Mais, je ne manque pas de ressources et ceux qui fréquentent l’illustration savent que j’aime accompagner d’autres artistes (que moi) dans leur projet d’exposition ici-même. 

De plus, il se trouve que depuis un peu plus d’un an, je fréquente l’atelier de yoga René Kubiak qui non content d’être yogi et professeur de yoga est aussi un sculpteur de talent. 

Alors me voilà partie, pleine d’enthousiasme et de bonne volonté, à la découverte d’une oeuvre qui ne demandait qu’à l’être. 

Et de fil en aiguille, le naturel reprenant le dessus je me suis retrouvée couleurs, papier et pinceaux en mains, en train de réaliser toute une série de dessins inspirés à la fois par les sculptures sur l’installation desquelles je réfléchissais et par les séances de méditation que notre sculpteur/yogi avait décidé d’organiser pendant que je dessinais.

Je suis enchantée de partager ici le témoignage de ces moments hors du temps constitués de paix et d’harmonie. 

Séance de dessin du 9 février 2021

Avec mes dessins est exposée une sélection des sculptures de René Kubiak afin d’évoquer l’atmosphère qui a présidé à leur création. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, l’exposition des sculptures est installée à l’atelier de yoga René Kubiak 95, rue Léon Gambetta à Lille (site de l’atelier de yoga) et mes œuvres sont visibles en permanence à la galerie Florence Collections 3, rue Charles Quint, Lille – Wazemmes (site de la galerie).

Namasté

Une vue de l’exposition Méditation à l’Illustration : un des dessin et trois sculptures

Florence Collections, bonjour !

Voili voilà, on peut trouver mes créations en permanence chez Florence Collections – 3, rue Charles Quint à Wazemmes – Lille.

Pour ceux qui ne le savent pas déjà, Florence Collections est une galerie à Wazemmes où se trouve aussi mon atelier de céramique.

On y trouve toutes sorte de jolies choses uniques et faites entièrement à la mains. Que ce soit mes Vodoudous et mes céramiques, des gravures, des dessins et des peintures. des oeuvres dont je suis l’auteur comme parfois celles d’autres artistes comme le sculpteur Daniel Cieters, tout est sélectionné pour l’éthique d’un savoir faire authentique.

Céramiques - Poteries - Doudous - Textile
Vue générale


Nous avons aménagé un joli corner pour recevoir mes céramiques, mes Vodoudous, et d’autres petites choses.

Sur la vue générale on voit des aquarelles de Sophies Himpens entre les Vodoudous et ma peinture du Caméléon, inspirée des symbole de sagesse, que l’on trouve sur les bagues de chef.

Céramiques - Poteries
Coupelle en faïence noire


Tous les jours ou presque, Richard est là pour vous accueillir. Si la galerie semble vide mais que nous ne sommes pas loin, la sonnette sur la porte permet de vous recevoir malgré tout, par exemple si je suis dans l’atelier, à l’étage. Et un numéro de téléphone est affiché sur la vitrine. Alors au plaisir de vous voir !

Doudous - Textile
Les Vodoudous sur l’échelle


Figurines - Statuettes - Céramiques
Au tout premier plan des chouettes devant un éléphant et une bouteille de faïence.

13e Salon de Printemps de Nieppe

Les oeuvres que j’ai choisies d’exposer au Salon de printemps de Nieppe ont comme thème commun le conte contemporain et écologique d’inspiration africaine : Le Lièvre et l’arbre à palabre.
Telles des enluminures, mes peintures et sculptures donnent voix à une flore et à un bestiaire fabuleux.

Avec Jean Louis Foulon, Carol Herbein, Magali Marmet

La poésie s’expose, la vie explose !

Depuis le 14 février 2017, quelques unes de mes peintures sont exposées à l’Illustration 18 rue Royale à Lille l’exposition s’intitule : « Couleurs et Légendes »

Peintures - Femme - Chimères - Animaux

Couleurs, liberté intérieure, contes, mythes et légendes sont au cœur de mes œuvres.
Peintures et sculptures font état d’un monde où l’imaginaire éclate dans toute sa singularité, révélant « passages » et sensibilité profonde à l’inconnu… Elles nous emmènent dans un ailleurs, apportent de l’étrange, du rêve, de la poésie, de l’inattendu et une autre vision du monde !

Air Braderie à l’illustration

Un air de braderie à l’illustration ?
On arrive !
Et dans mes cartons il y a des objets porte-bonheur, des céramiques, des images pour rêver et ma curiosité pour fouiller parce que pendant tout le week-end nous serons quelques un(e)s à déballer !!!
Soyez les bienvenus !
Ça se passe à l’étage de l’illustration au 18 rue Royale à Lille

« Le Lièvre et l’arbre à palabres », un jardin conte à visiter

Le 25 juin après les violents orages qui avaient éclatés sur l’hexagone les jours précédents, nous sommes allé faire une visite à notre jardin Du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire pour estimer des dégâts éventuels. Et bien, il n’y en avait pas tant que ça, en revanche les moustiques étaient féroces et assoiffés de sang ! Nous avons néanmoins fait quelques photos que voici.IMG_3019-25juin -w

On peut lire le conte écrit ici…

IMG_3016-25juin-w

IMG_3040-25juin-w

20160504_192135Vue-w

20160504_192053vue-w

20160504_182352boeuf-wEn fait nous avons profité d’une très belle journée. Les visiteurs étaient sympathiques. C’était très touchant de recueillir les impressions à vif. L’arbre à palabre fait son office, ça palabre !

IMG_3021-25juin-w

Filets à rosée et autres toiles d’araignées


L’araignée du conte « le lièvre et l’arbre à palabre » connait bien cette technique de récupération d’eau. La toile de l’araignée a inspiré à travers le monde les récupérateurs de rosée qu’on appelle parfois filets à nuages

toiledaraignee

On en trouve au Chili, en Éthiopie et dans d’autres pays africains comme le Yemen

Le Zaï

Une des techniques agricole développée dans le jardin « Le Lièvre et l’arbre à palabre » au Festival des Jardins de Chaumont sur Loire, parmi les techniques évoquées dans le conte et qui sont proposées autour de l’arbre à palabre, pour les jardins du siècle à venir…

zaï

Le Zaï consiste à déposer du fumier et du compost dans des trous creusés dans le sol au moment de l’ensemencement.

Attirées par les matières organiques enfouies dans le sol, les termites du genre Trinervitermes creusent, jusqu’à la surface, des galeries qui permettront l’infiltration de l’eau et la formation de poches d’eau en profondeur. Ces réserves qui s’évaporent plus lentement seront utilisées par les plantes entre deux pluies. (En lire plus) avec un article à propos de « l’homme qui arrêta le désert », Monsieur Yacouba Sawadogo
(…et encore plus) avec l’association Kaab-Noogo du village de Kangaré prés de Ouagadougou