Archives par étiquette : Nature

Meilleurs voeux pour 2023 !

Avec ce croquis de fruits, je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2023 !!!

D’ailleurs, je me suis demandé ce qu’ils pouvaient bien symboliser tout ces fruits et j’ai fait une petite recherche sur la grenade : La forme ronde en arrière-plan.

On la trouve dans la mythologie grecque et perse comme symbole de fertilité, d’abondance à cause des multiples grains, de beauté et de vie éternelle. 

Dans la mythologie grecque, où elle symbolisait essentiellement la fertilité, on l’attribuait aux déesses Déméter, Perséphone, Aphrodite et Athéna. En Égypte elle évoque Hathor. Cette dimension symbolique se retrouve dans un nombre considérable de cultures, de la Grèce au Japon en passant par l’Arménie, l’Iran ou la Chine. Dans tous ces pays, la grenade est le fruit lié à la Déesse-Mère ou ce qui en tient lieu. En lien avec la fertilité, elle symbolise le processus de résurrection, comme le printemps qui succède à l’hiver, c’est à dire en moins fun mais tellement plein d’espérance, comme la renaissance qui succède à la mort suivant le rythme des saisons.

Du coup on l’appelle aussi fruit des enfers, mais bon, avec elle on en sort !!!

Même dans le bouddhisme, la grenade est considérée comme un des trois fruits bénis, avec la pêche et le citron.

Et dans le coran, elle représente les bonnes choses créées par Dieu, elle y est décrite comme fruit terrestre mais également paradisiaque, c’est pour cela qu’on l’appelle aussi la « pomme du paradis ». Autrement dit la pomme qu’Eve aurait donnée à Adam, c’est peut-être une grenade ?!?  Je m’égare…

Sinon, la grenade est délicieuse et contient du potassium, des vitamines A, C et E, du calcium et du fer. 

Si c’est pas tout pour du bonheur ça !!!

Avec Kossi Traoré, la magie du bronze

Être en mesure de faire des collaborations entre artistes est une chance inestimable. J’ai pu encore le vérifier l’été dernier quand j’ai travaillé avec l’artiste sculpteur Kossi Traoré (http://www.kossitraore.com) pour créer quelques sculptures en bronze à partir de certaines de mes céramiques.

Trois sculptures en céramiques
Inspiration : trois de mes sculptures en céramiques

Kossi est originaire du Burkina-Fasso

Il vient de Bobo Dioulasso où la technique du bronze est transmise de père en fils depuis la nuit des temps. Cette technique, dite à la cire perdue, comporte les étapes suivantes :

D’abord, la création de la sculpture originale en cire d’abeille :

Ensuite, la réalisation d’un moule en banco autour de la sculpture :

Un fois le moule parfaitement sec, il est cuit et la cire s’en échappe, laissant son empreinte en négatif dans le moule :

Puis arrive la partie la plus extraordinaire du processus : Le bronze est porté à sa température de fusion (1200°C) dans un four qui peut être creusé à même le sol. La chaleur est alors fournie par un feu de charbon activé par un ventilateur fabriqué localement. Ici c’est un four qui ressemble beaucoup aux fours à Raku. Il est alimenté par du gaz en bonbonne. Quand il a atteint la bonne température le bronze en fusion est coulé dans le moule.

Ensuite, le moule de banco est cassé pour libérer la sculpture. Il faudra encore effectuer les finitions, dont la patine, qui lui donneront son aspect définitif.

C’est un procédé magique.

Pratiquer cette technique avec Kossi est simple, agréable et stimulant. En quelques jours j’ai réalisé de magnifiques oeuvres et j’en ai sublimé d’autres. J’ai un peu vécu un rêve quand même….

La sculpture que l’on aperçoit dans la description du processus. Elle est réalisée à partir du moulage d’une sculpture en céramique

J’ai réalisé les deux sculptures ci-dessous directement à la cire, sur inspiration de mes céramiques. Leur tirage est donc unique.

Cette pratique est un plaisir, mais ne nous y trompons pas. C’est une vie entière de savoirs-faire.

Que dis-je ? Ce sont des générations qui se sont transmises les expériences qui constituent ce savoir-faire précieux. Et cela comprend des techniques qui permettent de travailler le métal de manière autonome et précise, avec très peu d’équipement. Et Kossi est un merveilleux pédagogue.

Ici, dans un festival à Noyelles Godault dans les hauts de France.

J’espère avoir réussi à exprimer un peu la mesure de ces moments exceptionnels où j’ai pu partager une technique ancestrale, ingénieuse et élégante. N’hésitez pas à visiter le site de Kossi. Ou même à le contacter. C’est un artiste rayonnant d’une très belle énergie et réellement très généreux de son art  !

http://www.kossitraore.com

25 ème festival des jardins de Chaumont sur Loire | 02 Le conte

le Lièvre et l'arbre à palabre - Festival des jardins de Chaumont sur Loire

Dessin d’ambiance

Le lièvre et l’arbre à palabres

Aujourd’hui, en cette fin de XXIIème siècle, les conséquences du réchauffement climatique continuent de sévir, mais certains ont réussi à s’adapter.

Une année, vint un temps où les créatures durent apprendre à se comprendre entre elles, le réchauffement climatique rendait la terre stérile, l’eau rare, et ce fût la famine. Le lion, qui, alors, gouvernait les contrées terrestres, ordonna au lièvre, connu pour ses astuces, de l’aider face à ce fléau.Lion-w

Le lièvre aux milles ruses, craignant de finir sous les griffes du souverain, s’empressa d’aller sous l’arbre à palabres. Il avait entendu dire que chaque problème y trouvait sa solution. Après plusieurs heures passées à réfléchir sous le feuillage du fromager, il se mit à pleurer :

– Si je ne trouve pas de solution, le lion me découpera en morceaux !

– Je peux certainement t’aider. Si toi, tu es plus intelligent, mon savoir est plus grand et je peux prédire ton avenir, répondit une voix.

Surpris, le lièvre dressa ses oreilles et dit :

– Depuis quand les arbres parlent-ils ?

– Les arbres ne parlent pas, voyons ! C’est moi, l’araignée ! Ecoute ce que j’ai à te dire : prends un pot de terre avec toi et attends sous cet arbre jusqu’à demain matin, tu verras tes problèmes résolus.araignee- bleuew

Le lièvre décida de suivre ces conseils, alla chercher un pot et revint sous l’arbre à palabres.

Au crépuscule, il sentit le sol trembler : les vieux éléphants arrivaient pour se rassembler sous le feuillage. Il se cala confortablement entre les racines du fromager.

– Vous avez vu cette sécheresse ! dit l’un d’entre eux. Cela me rappelle que nos aïeux préparaient le sol avant la semence, avec des feuilles et des branches décomposées, pour le rendre fertile même en saison sèche.

– Oui tu as raison, dit un deuxième, et, si ma mémoire est bonne, l’eau ne manquait pas non plus !

éléphant - w

Les vieillards continuèrent à deviser de leurs expériences. A ce moment, une goutte d’eau tomba sur le nez du lièvre. Il leva la tête et vit la rosée perler dans la toile de l’araignée. Il comprit alors l’utilité du pot et le posa en dessous. Il écouta les éléphants veiller tard dans la nuit, puis s’endormit.

Quand il se réveilla au matin, son pot était rempli d’eau, et sa tête d’idées. Ainsi le lièvre remédia au manque d’eau, et rendit la terre fertile.

Note explicative :

Ce conte a été écrit en octobre 2015 par Théophile Fofana. Il s’est inspiré des contes traditionnels d’Afrique de l’Ouest.

Le lièvre et l’araignée sont des personnages récurrents dans les contes d’Afrique occidentale. On les retrouve notamment dans ceux retranscrits par Léopold Sedar Senghor, Amadou Hampâté Bâ, Birago Diop et Jean Chatenet. Ces contes ont une vocation à la fois pédagogique et divertissante. Les conteurs traditionnels recoupent leur récit de développements instructifs, ici il est question de techniques agricoles, comme par exemple le Zaï ou les filets récupérateurs de rosée dits filets à nuages

Comme le disaient les vieux initiés bambaras : « Si vous voulez sauver des connaissances et les faire voyager à travers le temps, confiez-les aux enfants. »

Le jardin sera visible au Festival des Jardins de Chaumont sur Loire.

des photos ici…

EnregistrerEnregistrer

25 ème festival des jardins de Chaumont sur Loire | 01

Pour 2016, le Festival des jardins de Chaumont sur Loire nous a amené à penser sur le thème des jardins du siècle à venir. (site du festival)

Dessin d'ambiance - Festival des Jardins de Chaumont sur Loire

Dessin d’ambiance

Nous avons été sélectionnés avec un jardin intitulé : « Le Lièvre et l’arbre à palabre ».

Notre équipe est constituée de Théophile Fofana et Anaïs Baudoin pour la conception paysagère et l’ingénierie, de Vincent Kra pour les réalisations de terres crues et de moi-même pour les créations de terres cuites et les peintures.

C’est un jardin conte.

Au début du XXIIème siècle, le Lièvre, réputé pour sa ruse et son intelligence, doit trouver des solutions pour faire face aux problèmes du réchauffement climatique. Il faut subvenir aux besoins en eau et en nourriture de la population. Sous l’arbre à palabres, il fera des rencontres qui changeront le cours de son avenir. (lire le conte)

étude du pot araignée

étude du pot araignée

Les vieux initiés disaient : «Si vous voulez sauver des connaissances et les faire voyager à travers le temps, confiez-les aux enfants». D’inspiration africaine, le jardin du Lièvre et de l’arbre à palabres utilise des procédés narratifs et scénographiques pour transmettre des techniques d’agro-écologie et de récupération d’eau. Autant d’éléments de réponse à la désertification du sahel et au réchauffement climatique en zone subsaharienne.

Entre traditions et modernité, ce jardin met en scène un matériau ancestral et respectueux de l’environnement, la terre, sous ses formes cuite et crue. Son design nous emmène dans des paysages faits d’oasis, de savanes et de plantes tropicales. (lire le conte) et voir des photos du jardin terminé ici !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Ecole buissonnière

Buisson - Paravent - Peinture sur carton - Nature

Un paravent en carton qui évoque des buissons colorés.
Il y souffle un vent d’école buissonnière lumineux et rafraichissant comme des vers d’un poème de Prévert :

« En sortant de l’école
nous avons rencontré
un grand chemin de fer
qui nous a emmenés
tout autour de la terre dans un wagon doré… »

Jacques Prevert

Buisson - Paravent - peinture sur carton - nature

Bain de soleil

Rose

Rose

Un jour, j’ai sorti tout mon barda : parasol, tapis de paille, chapeau, crème solaire et bouteille d’eau. Un équipement pour tenir des heures en pleine canicule.

Et bien je vous le donne en mille, il s’est mis à pleuvoir ! L’orage a éclaté et j’ai du m’enfuir avec mon croquis, que j’ai fini à l’intérieur, en regardant par une fenêtre la pauvre rose qui m’avait inspirée, perdre ses pétales sous la pluie.

Mais mon dessin a gardé toute la lumière du soleil d’été.

Site web Aster et Lys

Aster et Lys - Scénographie - Spectacle pour enfants - Nature

Sylvain Byl dans les nuages d’Aster et Lys

L’univers d’Aster et Lys s’est enrichi d’un site web que l’on doit à Sylvain Byl : www.asteretlys.com. On y voit une petite partie du décor et il y a pleins de photos du spectacle, des animations avec les enfants et aussi, cette vidéo d’extraits de l’une des prestations :